…On est là… Jamais las…

A la première heure du matin, ne toujours pas dormir et

Avoir envie d’écrire : C’est ainsi

C’est ainsi et c’est l’Instant

L’instant d’écrire et de se pauser

Se poser les justes questions 

Sans attendre ni réponse(s) ni écueils

Juste laisser faire et écouter sans fin

La douce chanson du silence dans la noirceur

Au rythme des cliquetis de la pluie sur la fenêtre du toit

Attendre le rien autant que son tout 

 

« C’est la nuit qu’il est beau de croire en la lumière »

Cette phrase me revient,

Celle-là même que je sors de mon placard à petite mémoire

Que je revois sur le mur d’une classe autrefois habitée.

 

Dans quelques heures

partager la couleur et les toiles

Dans la pudeur nettoyée de ses peurs

En toute humilité

Dans la lumière d’un matin d’octobre en avril

Entre les ailes d’une fée qui se reconnaîtra 

 Si d’aventure elle lit la page aboutie

Après ce moment-partage dont je lui ai fait la promesse

 

Mère et Fille…

 

Si vous aviez vu les petites étoiles qui sont re-venues dans ses yeux

Lorsque je lui ai proposé la peinture et les pinceaux…

 

Des étoiles dansantes comme systoles dans les chambres d’un coeur

Qu’un écho lointain rapporterait de cent chorales murmurantes 

Commune poussière d’étoiles sur nos vies saupoudrées

Comme une poussière d’étoile sur ses joues roses poudrées 

Image de prévisualisation YouTube

Spechial Fänks à Nadouchka pour la vidéo-partage de ce jour

Arrivée au bon moment dans mon ch’ti coeur affolé 

 

 

 

 

0 commentaire à “…On est là… Jamais las…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



yenle |
poesie populaire |
agraphiK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Xeon Design
| tupeuxpastest
| Mes mangas